Voir tous les articles

Investissement locatif

Quel investissement locatif choisir en 2020 ?

Publié le 14/05/2020

Les investissements locatifs dans des logements neufs, indépendants ou en résidence services, restent intéressants en 2020. En particulier grâce aux avantages fiscaux.

Les dispositifs Pinel et Censi-Bouvard allant jusqu’au 31 décembre 2021 rendent l’investissement locatif toujours intéressant. Cependant, il reste important de bien choisir le type de logement où investir en 2020 et d’être attentif aux conditions associées à cette acquisition.

Les Français sont toujours aussi intéressés par l’investissement locatif. Selon un sondage réalisé par Drimkiz et BVA en mars 2020, parmi les particuliers ayant prévu d’acheter dans les prochains mois, 19 % d’entre eux ont l’intention d’investir dans l’immobilier. Un chiffre qui monte à 28 % pour les personnes percevant un revenu de plus de 3000 € mensuels.La hausse des prix de l’immobilier tout comme le retour à Paris et Lille de l’encadrement des loyers semblent ne pas freiner l’envie d’acheter pour louer chez les particuliers. Il est vrai que, cette année encore, l’investissement locatif bénéficie d’incitations fiscales qui le rende séduisant.

Investir dans le neuf en loi Pinel

En vigueur jusqu’à fin 2021, la loi Pinel permet une réduction d’impôts pour l’achat d’un logement neuf mis en location. Le montant de cet avantage fiscal dépend de la durée de l’engagement locatif : 12% du prix d’achat du bien pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans. À ces conditions, s’ajoutent celles des plafonds de loyer et de ressources des locataires. La limite est de deux acquisitions et 300 000 € par an.

Depuis le 1erjanvier 2018, les zones concernées par ce dispositif Pinel ont été restreintes à celles dites « sous tension » locative, soit 1 151 communes. Il s’agit de la zone A bis (Paris et 29 communes de sa proche banlieue), de la zone A (Ile-de-France, Côte d’Azur, agglomération genevoise) et de la zone B1. Cette dernière englobe les villes de plus de 250 000 habitants, la Corse, les départements d’Outre-Mer ainsi que certaines communes où le prix des loyers bat des records en raison de la rareté de l’offre : Chambéry, Annecy, La Rochelle, Bayonne ou encore Saint-Malo. 

S’ajoute, depuis le 31 mars 2020 l’expérimentation d’un Pinel Breton, en vigueur jusqu’au 31 décembre 2021. Près de 58 communes sont éligibles à cette réduction d’impôt. Des communes où la demande en logement intermédiaire est importante et le marché locatif très tendu comme Ploufragan, le sud de Saint Brieuc ou encore une large partie de Brest. Les investisseurs qui bénéficient de la réduction « Pinel » dans ces territoires souscrivent une déclaration annuelle comportant les éléments permettant d’identifier le logement donné en location, le niveau de ressources du locataire à la conclusion ou au renouvellement du bail ainsi que le montant des loyers perçus au cours de l’année. 

Investir dans une résidence gérée

Acheter un logement neuf dans une résidence gérée en vue de le louer reste, en 2020, un bon choix d’investissement, mais seulement à condition de s’appuyer sur un gestionnaire de référence comme Réside Études. 

Outre une rentabilité de 3,50% à 4%* HT/an, l’acquisition d’un tel bien se révèle intéressante sur le plan fiscal. Elle est, tout d’abord, exonérée du paiement de la TVA à 20%. Par ailleurs, et alors qu’il a semblé un temps menacé, le dispositif Censi-Bouvard a été prorogé par la dernière loi de finances jusqu’au 31 décembre 2021. Il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt étalée sur neuf ans et correspondant à 11% du prix HT d’un logement neuf dans une résidence étudiante, seniors, avec une limite établie à 300 000€ annuels. Une fois le bien acquis et mis en location, le propriétaire profite du statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP).

Un coup de pouce fiscal

 Les particuliers qui acquièrent un logement dans une résidence gérée services sont, dès lors qu’ils perçoivent moins de 70 000€ HT de loyers meublés dans l’année, automatiquement soumis au régime simplifié du « micro-BIC ». Ce dernier leur ouvre droit, tout en profitant de la loi Censi-Bouvard, à un abattement de 50% sur leurs revenus locatifs. Les résidences étudiantes et seniors de Réside Etudes vous donnent accès à ce double avantage. 

(1) L'indicateur DRIMKI/BVAdes projets immobiliers daté d’avril 2020

* Dans le cadre de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP). Taux proposé sur certaines résidences selon les stocks disponibles ; Revenus nets de charges d’entretien, selon les conditions du bail commercial proposé par Réside Études et ses filiales. Hors frais de notaire, hors impôts fonciers et taxe d’ordures ménagères.

 

À savoir 
Face à la situation économique exceptionnelle provoquée par la crise sanitaire, Réside Études reste à l’écoute de ses propriétaires investisseurs. Vous pouvez adresser toutes vos demandes à : relations.proprietaires@reside-etudes.fr


Faites appel à un expert pour bénéficier des meilleurs conseils

J'accepte de recevoir des informations de Réside Études (offres commerciales, invitations aux événements, newsletters...)

       
       
* Champ obligatoire

Réside Études collecte et traite vos données afin de répondre au mieux à votre demande. À cet effet, les champs signalés par un astérisque [*] sont obligatoires. Conformément à la loi " Informatique et libertés" vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations vous concernant. Ces droits peuvent être exercés à tout moment en vous adressant à Réside Études - Service Marketing - 42 Avenue George V - 75008 PARIS ou en écrivant à contact@reside-etudes.fr ou sur la page https://www.reside-etudes-invest.com/vos-preferences/.