En partenariat avec     
   

Voir tous les points de vue

Investissement locatif Pinel : bâtir une stratégie à toute épreuve

Publié le 12/06/2018
upload/docs/image/jpeg/2018-06/shutterstock_118746529_2018-06-20_12-20-54_193.jpg

Reconduit jusqu’en 2021, le dispositif Pinel a vu ses zones d’application se restreindre. Toutefois, quelques principes restent de mise pour profiter efficacement de cette opération.

Depuis 2014, le dispositif Pinel prévoit une réduction d’impôt sur le revenu pour les particuliers réalisant un investissement locatif dans l’immobilier neuf. Néanmoins, les nouvelles conditions applicables depuis le 1er janvier 2018 posent la question de savoir s’il est toujours intéressant d’en bénéficier, en évaluant notamment les risques à la revente et pour la location. Dans tous les cas, ce dispositif suppose d’être particulièrement attentif quant au choix du bien à acquérir.

Le choix de la localisation du bien est primordial
Le dispositif Pinel permet aux contribuables domiciliés en France de profiter d’une réduction d’impôt annuelle dans le cadre d’un investissement immobilier locatif, sous certaines conditions.

Le type de logement acheté a toute son importance puisqu’il est indissociable de l’avantage fiscal et influence la rentabilité globale de l’investissement locatif réalisé. Le coefficient multiplicateur Pinel favorise les petites et les moyennes surfaces. Pour autant, il convient de ne pas négliger les trois-pièces souvent vendus par les promoteurs à des prix particulièrement attractifs.

L’endroit où l’investisseur prévoit d’acheter doit également être sélectionné avec le plus grand soin afin de trouver un acquéreur plus facilement au moment de la revente et de pouvoir réaliser une plus-value. Il est par conséquent recommandé d’investir dans un logement situé proche des zones d’activités professionnelles, des transports en commun, des réseaux routiers et ferroviaires, et où l’emploi est dynamique.

Quelles villes privilégier pour investir en loi Pinel ?
Le dispositif Pinel pour l’investissement locatif ne concerne que les zones A bis, A, B1 et certaines communes de la zone B2. Aujourd’hui, les meilleures villes pour investir sont celles disposant d’un véritable projet urbain. On pense notamment à Paris, Nantes, Bordeaux ou à la périphérie de Lyon et de Toulouse. La qualité de vie est un point essentiel à prendre en compte : écologie, rues piétonnes, espaces publics sont des atouts indéniables.

Ainsi, il est conseillé de privilégier les communes les plus dynamiques de la zone B1 en termes de croissance démographique et économique. Choisissez les quartiers les plus pertinents et déplacez-vous systématiquement pour finaliser votre choix.

Qu’il soit ou non en position de force, le propriétaire bailleur doit anticiper toutes les situations et donc choisir son investissement locatif selon des critères pérennes.


En partenariat avec


Demandez une documentation gratuite
* Champ obligatoire

Les informations recueillies ci-dessus sont destinées à Rouvier associés, société de gestion de portefeuille indépendante, qui vous adressera une documentation gratuite sur son activité de gestion de capitaux pour des clients particuliers et institutionnels.
Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi. Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de prospection commerciale et de ciblage. Ces droits peuvent être exercés à tout moment en écrivant à Rouvier Associés, 11 avenue Myron Herrick, 75008 Paris


Voir aussi