En partenariat avec     
   

Voir tous les points de vue

Bonne nouvelle : la volatilité est de retour sur les marchés financiers

Publié le 17/06/2018
upload/docs/image/jpeg/2018-06/shutterstock_1083161402_2018-06-20_12-19-29_126.jpg

L’année 2018 marque le retour de la volatilité sur les marchés financiers, notamment ceux des devises et des Spreads obligations. Ces derniers avaient jusqu’alors bénéficié de l’abondance de liquidités.

Le retour de la volatilité sur les marchés s’affirme de plus en plus et se traduit par des perspectives d’inflation au mois de janvier suscitant la méfiance des investisseurs, un contrecoup majeur subi par les devises des pays émergents ou encore des mesures protectionnistes américaines inattendues. Comment expliquer cette volatilité ? Les investisseurs doivent-ils s’en inquiéter ? Quelles en sont les conséquences ?

Le retour de la volatilité, une bonne nouvelle pour les investisseurs
Après une année 2017 en demi-teinte marquée par des indices boursiers au sommet, les produits financiers retrouvent les faveurs des investisseurs dans un contexte de correction des marchés et de retour de la volatilité. Si l’on s’intéresse aux seuls indices américains, ils ont augmenté tous les mois entre novembre 2016 et janvier 2018, marquant un record de 15 mois sans baisse mensuelle. L’indice Vix de la volatilité des actions américaines a quadruplé depuis janvier 2018 alors que son équivalent pour les actions allemandes, le Vdax, a doublé. Concernant les actions mondiales, le MSCI World n’a jamais connu d’année avec si peu de baisse.

Plusieurs facteurs sont à prendre en considération pour comprendre la réaction des marchés dont notamment : le risque d’un conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, la recrudescence des risques géopolitiques, la hausse des prix du pétrole mais aussi l’augmentation des taux d’intérêt. Cette volatilité n’est pas une mauvaise nouvelle pour les investisseurs puisqu’elle repose principalement sur des bases conjoncturelles rendant à nouveau possible la prise de bénéfices et l’achat de valeurs à la baisse sur des marchés devenus haussiers.

Adapter la composition de son portefeuille
Le retour de la volatilité nécessite d’adapter la gestion de son portefeuille. La diversification doit être envisagée tant au niveau géographique, sectoriel que par classes d’actifs. La vente dans les phases de rebond et d’éventuels achats de valeurs marché dans les phases de baisse peuvent constituer des stratégies judicieuses, à condition de lisser les arbitrages dans le temps pour ne pas manquer d’opportunités. Les investisseurs peuvent également se tourner vers l’achat d’actions d’entreprises pour bénéficier d’un rendement plus sûr et régulier. 

Finalement, le marché actions reste porté par les perspectives économiques mondiales favorables comme l’a dernièrement souligné le Fonds monétaire international (FMI) malgré ses mises en garde sur l’accroissement de la dette mondiale.


Voir aussi