En partenariat avec     
           

Voir tous les points de vue

L’investissement en actions, quelle stratégie face à la volatilité ?

Publié le 07/01/2019
upload/docs/image/jpeg/2019-01/shutterstock_1035769717.jpg

La volatilité n’est pas le problème le plus important, mais le maximum drawdown (perte maximale sur une période donnée) doit être maîtrisé selon l’horizon de placement réel de l’investisseur. Le temps nécessaire pour retrouver la dernière valorisation la plus haute (time to recovery) est une indication clef. Pour limiter cette perte et raccourcir ce délai, plusieurs stratégies sont envisageables.

La gestion « Value et quality » selon Rouvier Associés
Une stratégie est de raisonner à long terme et valeur par valeur, selon une stratégie de holding de participations, comme Rouvier Valeurs. La sélection des valeurs se fait sur des critères d’endettement maximum, de ROE important et accessoirement sur une décote par rapport au marché. Un portefeuille limité de valeur de qualité sera moins sensible à la volatilité des marchés et sera plus performant que les indices.

Une gestion flexible, qui permet de sortir vite du marché baissier.
La performance de cette gestion est basée sur la capacité pour un gérant d’adapter son allocation d’actifs à l’environnement de marché et aux fondamentaux macroéconomiques. Cela nécessite une poche de liquidités dynamique ainsi qu’une partie d’actifs refuges diminuant le couple rendement/risque.

Une gestion d’investissement défensive
Une telle gestion suppose soit, la couverture des risques, avec la vente d’options d’achat à court terme sur les titres détenus en portefeuille, soit la constitution d’un portefeuille d’actifs à long terme peu volatiles (sociétés non cotées, infrastructures et d’autres actifs réels).

Mais une diminution de la volatilité d’un portefeuille peut également être observée quand la part du revenu dans la performance globale de celui-ci est importante. Ce résultat peut être obtenu en sélectionnant des titres procurant de façon régulière des revenus (obligations corporate, actions à fort dividendes…).

Des tactiques d’investissement peuvent également être mises en place pour les particuliers
Il est par exemple possible d’investir périodiquement (chaque mois) la même somme dans une répartition fixée au préalable correspondant à l’horizon de placement et à la sensibilité au risque. Cela permet de lisser les effets de la volatilité. Par ailleurs, il est possible de rééquilibrer de façon permanente la répartition entre classes d’actifs : toute baisse de l’une des classes d’actifs est suivie d’une cession d’une partie de l’autre et du réinvestissement dans l’actif baissier pour obtenir le même ratio.




Voir aussi