En partenariat avec     
           

Voir tous les points de vue

L’Allemagne : une opportunité pour les indépendants

Publié le 04/06/2019
upload/docs/image/jpeg/2019-06/shutterstock_526234636.jpg

Le marché germanique est morcelé et a souffert de la crise. Il n’en propose pas moins un profil intéressant pour les gérants français.

L’Allemagne a beaucoup souffert de la crise financière de 2008 et de la crise européenne de 2011. Beaucoup de gérants présents sur le marché ont dû regrouper leurs fonds, voire fermer boutique. Aujourd’hui, les investisseurs allemands reviennent sur le marché et cherchent désormais des entreprises indépendantes ayant réussi à passer la période de crise.

Beaucoup de sociétés de gestion françaises ont réussi à passer cette période agitée sans trop d’encombres. C’est pourquoi, les gérants français ont une carte à jouer de l’autre côté du Rhin. D’autant plus que les investisseurs allemands reconnaissent la capacité d’analyse et de gestion de la « french touch ».

Des investisseurs prudents

Même si le marché allemand recommence à s’ouvrir, les investisseurs restent très vigilants quant aux produits qu’ils achètent. En effet, il existe une aversion au risque élevée en Allemagne, l’investisseur recherchant de la performance et une volatilité très modérée. Finalement, le profil de l’investisseur allemand s’est largement rapproché de celui de l’investisseur français. Les produits qui convainquent en France devraient donc inspirer confiance en Allemagne. C’est notamment le cas des produits patrimoniaux. Diversifiés en actions et en obligations, ils permettent de lisser ou de limiter les risques liés à la volatilité, tout en proposant une croissance de 3 à 5% par an.

En terme de distribution, l’Allemagne se différencie de la France par un marché bancaire morcelé. Les Français doivent se rapprocher des banques privées notamment pour distribuer leurs produits, l’architecture ouverte étant, en effet, bien plus développée qu’en France.




Voir aussi