Voir tous les articles

SCPI : Par voix directe ou assurance-vie ?

Publié le 19/06/2019
upload/docs/image/jpeg/2019-06/shutterstock_515291053.jpg

Les SCPI et l’assurance-vie arrivent en tête des placements préférés des français. Les premières ont rapporté 4,35% nets * en 2018 et la seconde bénéficie de certains avantages fiscaux. Il peut être tentant de détenir ces parts de SCPI via un contrat d’assurance-vie pour concilier les avantages de chacun de ces deux placements, mais ce choix n’est pas forcément judicieux.

SCPI en assurance-vie : un choix restreint de SCPI
Si vous investissez en direct, vous avez le choix entre 175 SCPI différentes. Investir dans des SCPI via un contrat d’assurance-vie restreint sensiblement cette offre. En effet, seule une vingtaine de SCPI y sont éligibles et vous vous privez d’un grand nombre de SCPI performantes.

SCPI en assurance-vie : pas de financement à crédit
Contrairement à une acquisition en direct, l’achat de parts de SCPI dans le cadre de l’assurance-vie ne peut pas être financé à crédit. Vous vous privez ainsi d’un appréciable « effet de levier ». En effet, l’emprunt vous permet de vous constituer un patrimoine rapidement. Son intérêt est encore accru lorsque les taux d’intérêt sont inférieurs au rendement perçu, comme c’est le cas depuis quelques années.

SCPI en assurance-vie : des loyers amputés
Seulement 85% des revenus des SCPI logés dans un contrat d’assurance-vie sont reversés à l’associé, le reste étant retenu par l’assureur. En détenant vos SCPI en direct, l’intégralité des loyers vous est reversée chaque trimestre.

À savoir
Certaines sociétés de gestion, comme Corum, ont fait le choix de verser les loyers mensuellement. Cela peut vous aider à compléter votre retraite ou à rembourser l’échéance du prêt ayant servi à financer l’acquisition de vos parts de SCPI.

SCPI en assurance-vie : des frais élevés
En logeant vos parts de SCPI dans un contrat d’assurance-vie, vous bénéficiez d’une fiscalité allégée. Si votre contrat a été ouvert il y a plus de quatre ans sans en dépasser huit, les loyers sont soumis à un prélèvement libératoire au taux de 15%**. Si le contrat à plus de huit ans, les loyers sont fiscalisés à 7,5%** seulement (après un abattement forfaitaire de 4 600 euros, porté à 9 200 € pour un couple).

Cette fiscalité est généralement inférieure à celle applicable aux revenus des SCPI détenues en direct. Ces derniers sont imposés au Taux Marginal d’Imposition (TMI) du porteur de parts, soit entre 6 et 45%**. Cependant, aux frais de gestion de la SCPI viennent s’ajouter ceux du contrat d’assurance-vie. Cet empilement de frais réduit généralement l’intérêt fiscal de l’assurance-vie et la rentabilité de vos parts.

Les SCPI via un contrat d’assurance-vie : une fausse bonne idée
Choix, financement, rendement, fiscalité, frais… il apparaît préférable de détenir des SCPI en direct. D’autant que des solutions existent pour alléger la fiscalité pesant sur les loyers : financement à crédit pour imputer les intérêts sur les revenus locatifs, acquisition de la seule nue-propriété, achat de SCPI européennes…

Corum Origin et Corum XL affichent les meilleures performances du marché avec respectivement 7,28%* et 7,91%* de rendement en 2018. Elles ne sont pas accessibles via assurance-vie.

*Sources : Aspim/IEIF

**majorés des prélèvements sociaux à 17,2% (taux appliqué en 2019).

Comme tout placement immobilier, il existe un risque de perte en capital dû à l’évolution des marchés immobiliers et du cours des devises, les revenus ne sont pas garantis. Ils peuvent varier à la hausse comme à la baisse en fonction de la performance du fond. La SCPI est un investissement long terme avec un horizon de placement recommandé de 10 ans. La liquidité est limitée, la société de gestion ne garantit pas le rachat des parts. Et comme tout placement, les performances passées, ne préjugent pas des performances futures.


Lire aussi :

Voir aussi


Pourquoi et comment investir dans l’immobilier ?

Les conseillers Corum sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Ils vous accompagnent dans vos choix de placement et décryptent pour vous l’investissement immobilier. Leurs réponses vous aident à définir la stratégie d’épargne qui correspond le mieux à votre profil et à vos objectifs.

       
* Champ obligatoire

Corum Asset Management est le responsable du traitement des données personnelles auquel elle procède au sens des dispositions du Règlement 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 (ci-après le « RGPD ») et procède audit traitement conformément à l’article 6 (1) c/ du RGPD. Les informations collectées dans ce formulaire sont nécessaires pour prendre en compte votre demande. Sont seuls destinataires de tout ou partie des données, les membres habilités de Corum Asset Management, les autorités légales, administratives ou réglementaires qui sont en droit, au regard de leur statut, de les recevoir, les prestataires de Corum Asset Management qui interviennent en leur qualité de sous-traitant. Toute personne concernée dispose auprès de Corum Asset management, 1 rue Euler 75008 Paris, d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition, et de portabilité sur les informations la concernant. Les conditions d'utilisation et la durée de conservation des données personnelles sont disponibles dans les mentions légales sur www.corum.fr/confidentialite

En tant que Société de Gestion de Portefeuille (SGP), CORUM Asset Management agit naturellement sous le contrôle des différents organes de surveillance des fonds gérés et de l'autorité de tutelle, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), 17 Place de la Bourse 75082 Paris Cedex 2. www.amf-france.org