Accueil > Impôts > Placements : les solutions pour réduire vos impôts

Nos Conseils
Impôts

Placements : les solutions pour réduire vos impôts

Par Investisseur Privé

Dans certains cas, l’État accorde des avantages fiscaux aux contribuables investisseurs. En effet, des placements permettent de réduire vos revenus imposables ou de réduire vos impôts.

Encaisser des revenus défiscalisés
Il existe peu de placements permettant d’engranger des gains en franchise d’impôts, mais ils existent. Seuls les livrets réglementés comme le Livret A ou le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) servent des intérêts entièrement défiscalisés. Cependant, leur rendement est très faible.

Les revenus des autres placements sont en principe soumis à la Flat tax de 30% en vigueur depuis janvier 2018. Toutefois, certains d’entre eux permettent de faire fructifier un capital à l’abri de l'administration fiscale. C’est notamment le cas de l’assurance-vie et du Plan d’Épargne en Actions (PEA). Ce sont des « enveloppes fiscales » : les produits générés échappent à l’impôt s’ils sont réinvestis. Par ailleurs, ils sont partiellement ou totalement exonérés d’impôt après quelques années. Toutefois, ils restent soumis aux prélèvements sociaux (chaque année ou lors des retraits), même lorsqu’ils sont exonérés d’impôt.

Limiter la pression fiscale grâce à certains placements
L’État accorde d’importantes baisses d’impôt à des produits d’épargne retraite comme le Perp ou les contrats Madelin. C’est aussi le cas pour certains placements dans l’immobilier locatif : dispositifs Pinel dans le neuf, Cosse, Denormandie et Malraux dans l’ancien, Censi-Bouvard dans les résidences-services… Il est aussi possible de bénéficier d’un cadre fiscal avantageux en soutenant le développement des entreprises : investissement dans les PME, l’innovation, le cinéma, la presse…

Selon le cas, vous pouvez déduire une partie de votre investissement de vos revenus imposables ou directement de vos impôts. Cependant, le bonus fiscal obtenu est toujours assorti de contreparties : engagement de louer dans certaines conditions, de conserver vos titres pendant une certaine durée… Les risques associés à ses conditions fiscales peuvent être très élevés et il est important de bénéficier des meilleurs conseils avant de vous engager.

 

Vous pouvez appeler les conseillers d’Investisseur Privé au 01.87.89.95.93.

 

À savoir
Le taux de prélèvements sociaux est actuellement de 17,2%. Ils sont payés chaque année pour les intérêts des fonds en euros. Pour les fonds en unités de compte ils sont prélevés au moment des retraits. Pour les contrats « Eurocroissance », ils sont réglés au terme de la garantie minimale de 8 ans.

 

 

CONTACTER UN CONSEILLER
Investisseur Privé
* Champ obligatoire

Informations recueillies ci-dessus sont destinées à Investisseur Privé, société de conseil en Gestion de Patrimoine (CGP) enregistrée auprès de l’ORIAS (Registre des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance) sous le n°16 004 864 (site Internet : www.orias.fr) en tant que Conseiller en Investissement Financier (CIF) et en tant que Courtier d'assurance ou de réassurance (COA). IP.COM est membre de l’association professionnelle CNCIF (Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers) n° D016656, association agréée par l’AMF.
Conformément à loi française n°78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d'effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données vous concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le Responsable des Données Personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire à dpo@investisseurprive.com ou par courrier à l'adresse InvestisseurPrive.COM – Responsable des Données Personnelles – 15 rue de la Banque – 75002 Paris. Vous pouvez également adresser une réclamation à l’autorité de contrôle compétente (CNIL : Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

 

Tous nos Conseils
Impôts


Impôts 2019 : Flat tax ou barème de l’impôt ?
Depuis janvier 2018, les revenus financiers sont soumis à une Flat Tax de 30%.Toutefois, les contribuables peuvent renoncer à cet impôt forfaitaire et opter pour l’application du barème progressif.
La fiscalité de l’assurance-vie
La fiscalité de l’assurance-vie est à géométrie variable. Les impôts à payer diffèrent selon de nombreux critères. En effet, la manière dont vous serez imposé va dépendre de la date de souscription du contrat, de son ancienneté, de son mode de liquid ...

Conférence IP

En BREF
Épargne
Le saviez-vous ?
Le nouveau Plan d’Épargne Retraite (PER) verra le jour au plus tard en janvier 2020

Bannière IP