Accueil > Investissement > Choisir l’assurance-vie pour transmettre un capital

Nos Conseils
Investissement

Choisir l’assurance-vie pour transmettre un capital

Par Investisseur Privé

L’assurance-vie est un outil performant pour anticiper sa succession. Elle permet de transmettre un capital à la personne de son choix tout en échappant aux règles civiles et fiscales applicables en matière d’héritage.

Un capital transmis « hors succession »
L’assurance-vie, envisagée comme outil de transmission patrimoniale, offre un avantage indéniable par rapport aux donations et aux testaments. En effet, le capital-décès versé au(x) bénéficiaire(s) de votre contrat à votre décès ne fera pas partie de votre succession. Autrement dit, il ne devra pas être rapporté au patrimoine revenant à vos héritiers. Il ne sera pas non plus pris en compte pour déterminer la part de votre succession revenant de plein droit à vos héritiers réservataires (vos enfants ou, à défaut, votre conjoint).

Grâce à l’assurance-vie, vous pouvez gratifier le bénéficiaire de votre choix : un parent éloigné, un ami… Vous pouvez alors lui transmettre un capital dans des proportions plus généreuses que ce que permet un testament. Vous pouvez aussi avantager un de vos proches (votre conjoint ou un de vos enfants, par exemple), en lui attribuant une part de votre patrimoine s’ajoutant à la part d’héritage prévue par la loi.

Un capital transmis sans droits de succession
Sur le plan fiscal, le capital-décès sera exonéré d’impôt à hauteur de 152.500 euros, et le surplus éventuel sera taxé à forfaitairement à 20% ou à 31,25%. Si vous avez souscrit un contrat estampillé « Vie Génération », un abattement de 20% s’appliquera en plus de l’abattement de 152.500 euros. Si vous avez désigné votre conjoint ou votre partenaire de Pacs bénéficiaire, le capital reçu sera totalement exonéré d’impôt.

Grâce à l’assurance-vie, vous pouvez ainsi augmenter la part de votre patrimoine transmise à vos proches en franchise d’impôt. L’abattement appliqué sur le capital versé aux bénéficiaires de votre contrat s’ajoutera à l’abattement légal prévu en matière d’héritage (100.000 euros entre parent et enfant, par exemple).

Respectez les limites !
Vous devez veiller à ne pas exagérer le montant de vos versements en assurance-vie. Dans le cas contraire, vos héritiers pourront agir en justice contre le bénéficiaire de votre contrat à votre décès, en invoquant le versement de primes manifestement exagérées. S’ils obtiennent gain de cause, le capital épargné réintégra votre succession. Par ailleurs, il est préférable d’alimenter votre contrat avant 70 ans car les versements faits après seront soumis aux droits de succession au-delà de 30.500 euros. En revanche, les gains attachés à ces versements ne seront pas taxés.

 

CONTACTER UN CONSEILLER
Investisseur Privé
* Champ obligatoire

Informations recueillies ci-dessus sont destinées à Investisseur Privé, société de conseil en Gestion de Patrimoine (CGP) enregistrée auprès de l’ORIAS (Registre des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance) sous le n°16 004 864 (site Internet : www.orias.fr) en tant que Conseiller en Investissement Financier (CIF) et en tant que Courtier d'assurance ou de réassurance (COA). IP.COM est membre de l’association professionnelle CNCIF (Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers) n° D016656, association agréée par l’AMF.
Conformément à loi française n°78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, d'effacement, de portabilité et d'opposition relatif aux données vous concernant. Pour exercer ces droits ou contacter le Responsable des Données Personnelles pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire à dpo@investisseurprive.com ou par courrier à l'adresse InvestisseurPrive.COM – Responsable des Données Personnelles – 15 rue de la Banque – 75002 Paris. Vous pouvez également adresser une réclamation à l’autorité de contrôle compétente (CNIL : Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

 

Tous nos Conseils
Investissement


Placements : pourquoi diversifier votre épargne ?
Diversifier vos placements permet de multiplier vos chances de gains et de réduire vos risques de pertes. Pour maintenir le pouvoir d’achat de votre épargne, il est essentiel de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier.
Les différents types de contrats d’assurance-vie
L’assurance-vie regroupe plusieurs types de contrats, en euros, multisupports, « Eurocroissance » ou « Vie-Génération ». Des contrats à différencier car ils n’offrent pas tous les mêmes rendements, ni les mêmes garanties.
3 questions à Nicolas Cagi-Nicolau, Directeur Général d’Investisseur Privé
Investisseurprive.com est une société de Conseil en gestion de patrimoine. La société est enregistrée comme Conseiller en Investissement Financier (CIF), Courtier d’assurance et de réassurance. Nicolas Cagi-Nicolau en est le Directeur général associé ...
Investissements : faire un bilan patrimonial
Réaliser un bilan patrimonial consiste à faire le point global sur votre situation patrimoniale. Il permet notamment de revoir votre stratégie de placement en fonction de l’évolution de votre situation personnelle, financière et fiscale.
Assurance-vie : quand et comment procéder à des arbitrages ?
Lorsque vous investissez en utilisant l’assurance-vie, des arbitrages réguliers sont nécessaires. Ils permettent de répartir votre épargne entre les différents fonds de votre contrat multisupports. Vous pouvez les effectuer vous-même ou les programme ...
Acheter des actions dans le cadre d’une assurance-vie
Les fonds actions de l’assurance-vie permettent d’investir dans le capital de sociétés cotées françaises ou étrangères. Exposés aux fluctuations des marchés, ce sont des placements risqués à manier avec précautions.
Les fonds diversifiés de l’assurance-vie
Les fonds diversifiés de l’assurance-vie sont investis dans des produits financiers de différentes catégories. Ils permettent de doper les performances de votre épargne tout en limitant les risques de perte.

Conférence IP

En BREF
Épargne
Chiffre clef
En 2018, les Français ont épargné en moyenne 15,6% de leurs revenus disponibles

Bannière IP