Acheter dans le neuf ou dans l'ancien ?

Publié le 15/11/2016
upload/docs/image/jpeg/2016-11/clef.jpg

Vous êtes sur le point d'acheter votre premier logement et vous hésitez entre la technologie du neuf et le charme de l'ancien. Le choix ne se résume pas à une simple affaire de goût... Des critères financiers entrent aussi en ligne de compte.

Le neuf, pour le confort et les faibles charges

Acheter dans le neuf vous permet de bénéficier des dernières normes en matière d'isolation phonique et thermique. Vous bénéficiez aussi de prestations plus rares dans l’ancien comme un ascenseur, un parking en sous-sol ou une terrasse.

Plus coûteux à l'achat, le neuf est, en revanche, moins cher à l'usage. La facture de chauffage est souvent réduite et vous n'avez pas de travaux à prévoir dans les premières années de votre achat. En effet, le promoteur est tenu de prendre en charge les désordres susceptibles d'intervenir après la livraison du bien. Cette garantie va du volet roulant défectueux jusqu’aux conséquences d'éventuelles infiltrations d'eau. En fonction de l'importance des désordres, la durée de ces garanties est variable : un, deux ou dix ans.

L’achat sur plan vous permet d'aménager l'appartement à votre goût, voire de demander quelques modifications au promoteur. Le remplacement d’un carrelage par du parquet, par exemple. Toutefois, dans ce cas, vous allez généralement devoir patienter de 12 à 18 mois avant d'emménager. Ce qui vous oblige souvent à supporter simultanément les frais de votre logement actuel et le crédit immobilier de votre future habitation.

L'ancien, pour le prix et l'étendue de l'offre

L'offre de logements anciens est plus importante. En 2015 il s’est vendu 800 000 logements anciens* contre à peine 123 000 logements neufs*. De plus, l’ancien est souvent mieux placé et se trouve plus facilement en centre-ville. En revanche, il nécessite fréquemment des travaux de rafraichissement ou d’aménagement. Pensez à les estimer et à les intégrer à votre budget d’acquisition.

En copropriété, même si cela s’avère fastidieux, lisez attentivement les procès-verbaux d'assemblée générales. Vous saurez ainsi si un ravalement ou le remplacement de la chaudière sont à l'ordre du jour. Par ailleurs, au-delà des dépenses et de la dimension budgétaire, vous aurez un aperçu de la qualité des relations de voisinage.

Un logement ancien est traditionnellement plus cher d’utilisation qu’un logement neuf. En effet, le parc ancien est souvent mal isolé, ce qui fait vite faire flamber la note de chauffage. Pour éviter les mauvaises surprises, regardez avec attention la performance énergétique (elle est classée sur une échelle allant de la lettre A à la lettre G) qui figure obligatoirement sur la petite annonce.

Excepté si le bien nécessite une rénovation importante, vous pouvez emménager rapidement. Généralement, dans les 3 ou 4 mois qui suivent la signature de la promesse de vente.

*Sources : Conseil Supérieur du Notariat et Fédération des Promoteurs immobiliers (FPI)

Lire aussi :
  • Imprimer Envoyer par mail