Les prêts aidés

Publié le 16/11/2016
upload/docs/image/jpeg/2016-11/projet.jpg

Lorsque vous achetez pour la première fois pensez aux prêts aidés. Créés par les pouvoirs publics, et distribués par la plupart des grands réseaux bancaires, ils vous permettent de financer plus facilement l’achat de votre résidence principale.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), jusqu’à 138 000 euros sans intérêt

Le PTZ est le plus connu des prêts aidés. Délivré sous conditions de ressources, il permet d’emprunter de 40 000 à 138 000 euros sans intérêts. Le montant emprunté varie en fonction de la situation géographique du bien et de la composition de la famille de l’emprunteur.

Le remboursement s’effectue sur une période allant de 20 à 25 ans, avec un différé (période pendant laquelle on ne rembourse pas) d’au moins 5 ans. Seuls l’achat d’un bien neuf ou d’un bien ancien à rénover (les travaux doivent représenter au moins 25% du montant total de l’opération) sont éligibles au PTZ. Toutefois, le PTZ ne peut financer que 40% de votre achat. Il doit donc être complété par de l’apport personnel et/ou un autre prêt (aidé ou non).

Le Prêt d'Accession Sociale (PAS) finance 100% de votre achat

Le Prêt d'Accession Sociale (PAS) est également soumis à des conditions de ressources. Remboursable sur une période allant de 5 à 30 ans, il peut financer l’intégralité d’un achat dans le neuf ou dans l’ancien (avec ou sans travaux).

Les taux maximaux sont fixés par l’État : de 2,60% à 3,05%, en fonction de la durée de remboursement. Si le PAS ne finance pas 100% de votre acquisition, il ne peut être complété que par un autre prêt aidé : PTZ, Prêt Action Logement...

À noter

Le PAS ouvre droit aux aides au logement.

Le prêt conventionné, accessible sans conditions de ressources

Le prêt conventionné n’est pas soumis à conditions de ressources. Remboursable sur une période allant de 5 à 30 ans, il peut financer l’intégralité d’un achat dans le neuf ou dans l’ancien (sans condition de travaux). Comme le PAS, le prêt conventionné ouvre droit aux aides au logement.

Les taux maximaux sont fixés par l’État : entre 2,60% et 3,05%, en fonction de la durée de remboursement. Attention, le PAS ne peut pas être complété par un prêt bancaire « classique » mais seulement par un autre prêt aidé (PTZ, PAS, prêt Action logement, etc.)

Le prêt Action logement, pour les salariés et retraités du secteur privé

Avec le prêt Action logement (anciennement 1% logement), vous pouvez emprunter de 7000 à 25 000 euros au taux de 1% pour un achat dans le neuf ou ancien. Il est destiné aux salariés et aux retraités depuis moins de 5 ans du secteur privé non agricole.

Ce prêt est remboursable sur une période de 20 ans et ne peut pas financer plus de 30% de l’opération. Depuis le 10 mai 2015, il peut être accordé sans condition de ressources.

Pour en bénéficier, vous devez faire votre demande de prêt Action logement à la direction du personnel de votre entreprise. L’octroi du prêt est soumis à l'accord de l'employeur mais n'est pas remis en cause en cas de rupture du contrat de travail.

Lire aussi :
  • Imprimer Envoyer par mail