Pourquoi souscrire une assurance obsèques ?

Publié le 27/11/2017
upload/docs/image/jpeg/2017-11/shutterstock_617840372-min.jpg

Le contrat obsèques propose à son souscripteur de régler d’avance la question du financement de ses funérailles. Quelle que soit la configuration de la famille, la cérémonie et les détails formels peuvent être réglés en amont.

Une assurance obsèques permet d’épargner pour financer ses obsèques. Plusieurs formules existent, plus ou moins détaillées selon la forme qu’on souhaite leur donner et les personnes qui vont s’en charger.

Financer les funérailles
Financer ses obsèques de son vivant ne choque aujourd’hui plus personne. Au contraire, on pense de plus en plus souvent à éviter cette charge à ses proches. Cette épreuve est souvent difficile à vivre et les considérations financières sont compliquées à aborder. Par conséquent il semble préférable d’anticiper cette question pour permettre à ses proches de gérer aux mieux cette étape du deuil. Par ailleurs, l’éclatement de plus en plus fréquent des familles, notamment géographique, parfois même à divers endroits du monde, complique sérieusement l’organisation collective des obsèques.

L’assurance obsèques permet de décharger les proches des questions pratiques, puisque le défunt préfinance lui-même ses obsèques. S’il le souhaite, il peut aussi fixer les détails de la cérémonie. Les modalités de cotisations sont libres (au mois, à l’année ou même en une seule fois) et sont déterminées avec l’assureur. Le montant à verser tient compte à la fois du capital nécessaire pour assumer l’organisation des obsèques définies avec l’assureur, de la périodicité des versements et de leur durée. Bien entendu, l’âge du souscripteur est aussi pris en compte, avec le plus souvent un âge maximum fixé à 75 ans.

À savoir
Au moment du décès, ce capital est versé soit à un bénéficiaire de confiance, désigné au contrat, soit à une entreprise de pompes funèbres choisie à l’avance. Le contrat peut aussi prévoir une aide pour accomplir les démarches administratives liées au décès.

Les règles qui encadrent l’assurance obsèques
Quel que soit le type de contrat choisi, l’assuré peut renoncer dans les 30 jours qui suivent la souscription. S’il le conserve, une clause du contrat doit spécifier qu’il peut modifier à tout moment les options choisies. Pour souscrire un contrat obsèques, il n’y a pas à fournir de questionnaire de santé. Toutefois, certains contrats prévoient un délai de carence entre la souscription et l’entrée en vigueur effective du contrat (sauf en cas de décès accidentel). En général ce délai de carence est fixé à 2 ans. Toutefois, dans ce cas toutes les cotisations versées jusqu'à la date du décès doivent être remboursées aux héritiers.

Services :
Lire aussi :
  • Imprimer Envoyer par mail