En partenariat avec     
           

Voir tous les points de vue

L’impact investing, un investissement engageant

Diffusé le 20/03/2019

Dans le monde de l’investissement, une méthodologie, voire une philosophie, se dégage de plus en plus, celle de l’impact investing. Cette démarche consiste à faire en sorte que son épargne ait une action, un impact, sur l’écosystème dans lequel elle est investie. Ce consiste par exemple à investir tout ou partie de son épargne dans les entreprises en transition énergétiques plutôt que dans des sociétés qui produisent du carbone.

La stratégie low carbon, une philosophie d’investissement performante

Cette démarche d’investissement low carbon a étédéveloppée depuis 2015 chez La Française, qui propose désormais une stratégie d’investissement bas carbone. Cette dernière consiste à choisir d’investir dans des sociétés mondiales qui dégagent le moins de carbone possible. 

Et pour cause. Lorsqu’un investisseur place aujourd’hui 1 million d’euros sur l’indice mondial MSCI World, son empreinte carbone est très élevée puisque l’ensemble des entreprises de cet indice dégage 140 tonnes de CO2 par an. Il est donc relativement simple de se fixer comme objectif d’avoir un portefeuille d’impact investing qui dégage moins que les 140 tonnes de CO2.

Les critères ESG au centre des préoccupations

Une stratégie low carbon répond évidemment aux critères ESG (environnement, social, gouvernance) utilisés par investisseurs pour constituer leurs portefeuilles. Les aspects sociaux et de gouvernance sont d’ailleurs bien intégrés dans les entreprises et dans les choix d’allocation d’actifs. En revanche, le E de l’environnement, l’est beaucoup moins. 

La transition énergétique, et notamment l’investissement dans les entreprises bas carbone, répond à cette approche environnementale. Mais ce n’est en rien un thème d’investissement. Il s’agit plutôt d’une méthodologie pour intégrer dans les portefeuilles, les entreprises les plus performantes en matière de gestion d’émission carbone. L’objectif est bien de bâtir un indice mondial et non un indice thématique.

Quant à la performance, il est clair que la stratégie low carbon est vecteur de performance. En effet, une entreprise qui dégage beaucoup de CO2 devrait voir sa valorisation amoindrie alors qu’une entreprise qui réduit ses émissions de CO2 et qui est en transition énergétique devrait être de plus en plus valorisée.



Lionel LEMARIÉ
Directeur Commercial

Groupe La Française

128 boulevard Raspail
75006 PARIS
relationsdeveloppement@la-francaise.com
01 44 56 10 00
https://www.la-francaise.com/fr/
Voir la fiche Annuaire

Depuis plus de 40 ans, le Groupe La Française développe des expertises spécifiques d’Asset Management pour compte de tiers.

Ancrée sur quatre pôles d’activité - Valeurs Mobilières, Immobilier, Solutions d’Investissements et Financement Direct de l’Economie -
La Française déploie son modèle multispécialiste auprès d’une clientèle institutionnelle et patrimoniale, tant en France qu’à l’international.

Forte de ses 596 collaborateurs, La Française gère plus de 70 milliards d’euros (30/06/2018) d’actifs à travers ses implantations à Paris, Francfort, Genève, Stamford (CT, USA), Hong Kong, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Séoul et Singapour.

En tant qu’acteur responsable et par une approche de long terme, le Groupe intègre les défis de demain pour forger ses convictions d’aujourd’hui.

La Française bénéficie de la solidité du Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE) son actionnaire majoritaire.

En partenariat avec



Voir aussi


  • Imprimer Envoyer par mail