En partenariat avec     
           

Voir tous les points de vue

Les infrastructures, un actif tangible pour le long terme

Diffusé le 20/06/2019

Les infrastructures représentent l’épine dorsale des économies et sans infrastructure, une économie n’est pas efficiente. Elles modèlent l’économie d’un pays et il est intéressant d’y porter son attention pour des investissements de long terme.

Différents types d’entreprises d’infrastructure
Les entreprises d’infrastructure sont nombreuses. Elles vont des réseaux de transport de gaz au producteur d’énergie renouvelable en passant par les autoroutes, les ports ou les aéroports. On parle également d’infrastructures pour certains domaines sociaux (maisons de retraite comme Korian…), les développements liés à la transition écologique, le secteur du numérique, satellitaire ou encore pour le monde des télécoms.

En couvrant de nombreux secteurs, les infrastructures permettent une diversification importante des investissements. Les infrastructures non cotées rencontrent beaucoup de succès. En effet, les investisseurs cherchent des actifs tangibles dont la cotation n’évolue pas au jour le jour. À l’opposé, certains fonds investissent dans des entreprises d’infrastructures cotées. Beaucoup d’entreprises cotées sont présentes dans les pays émergents et en Europe, comme les autoroutes Françaises, par exemple. Ce type de fonds répond à une demande d’actifs tangibles à long terme, prévisibles, dans des moments d’incertitude ou de choix économique. Cela représente alors un investissement défensif.

Allier ISR et infrastructures
Il est tout à fait possible d’allier Investissement socialement Responsable (ISR) et investissement dans les infrastructures. En effet, par exemple, si les transports ou la production de certaines énergies (charbon ou nucléaire) sont très consommateurs de carbone, dans ces deux secteurs, il est possible de privilégier des entreprises limitant leur consommation carbone. Par ailleurs, il est possible de trouver des secteurs très exposés à la transition écologique ou la démographie.  

Le secteur des nouvelles technologies, quant à lui, fait émerger des entreprises moins consommatrices de carbone. C’est le cas, par exemple des entreprises produisant de l’électricité par hydrogène ou de celles recyclant des résidus pétroliers pour produire du fioul.

Les infrastructures sont des actifs d’investissement à long terme. C’est également le cas de la transition écologique et ces choix de placements s’inscrive dans une démarche plus globale dans le portefeuille.



Igor DE MAACK
Gérant actions et obligataire et porte-parole de la gestion

DNCA Finance

19 place Vendôme
75001 PARIS
dnca@dnca-investments.com
01 58 62 55 00
https://www.dnca-investments.com/
Voir la fiche Annuaire

En partenariat avec


Pour plus d'information, contactez nos conseillers en gestion de Patrimoine
* Champ obligatoire

Les informations recueillies ci-dessus sont destinées à DNCA Finance, qui vous conseillera gratuitement sur la gestion de votre patrimoine.
Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi. Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de prospection commerciale et de ciblage. Ces droits peuvent être exercés à tout moment en écrivant à DNCA Finance 19, place Vendôme 75001 Paris.


Voir aussi


  • Imprimer Envoyer par mail