Allégez votre fiscalité de manière
solidaire et engagée
en partenariat avec

Voir tous les articles

Legs et Assurance-vie

Succession : calculer les droits du conjoint survivant

Article publié le 02/03/2021

Une part de la succession revient de droit à votre conjoint. Sa « vocation successorale » dépend du nombre d’héritiers prioritaires à qui la « part réservataire » est dévolue légalement. Il est fondamental de comprendre le calcul des droits du conjoint survivant sur la succession.

Profil  
Marc et Annie sont mariés sous le régime légal de la communauté d’acquêts. Ils ont trois enfants communs, David, Antoine et Léna. En 2015, le couple a fait une donation de 100.000 € à chacun de ses enfants. La succession de Marc s’élève à 1 million d’euros.

La vocation successorale du conjoint survivant
En présence de trois enfants communs, le conjoint survivant a droit au quart de la succession en pleine propriété, ou à la totalité des biens en usufruit.

Calcul des droits du conjoint survivant sur la succession

Liquider du régime matrimonial
La première étape de liquidation de la succession consiste à liquider le régime matrimonial et à déterminer ainsi les droits d’Annie dans ce dernier. Sont listés à cette étape, les biens propres respectifs d’Annie et de Marc - qui sont repris soit par Annie, soit par la succession -, la masse de biens qui s’est enrichie [1] et les dépenses engagées par la masse créancière [2].

La valeur doit être prise en compte une fois à l’ouverture de la succession et à nouveau au moment du partage. Il s’agit donc d’un double calcul.

Déterminer la masse de calcul
La seconde étape de liquidation de la succession consiste à déterminer la « masse de calcul ». Il s’agit de l’assiette théorique des droits du conjoint survivant. La « masse de calcul » se constitue de tous les biens existants au décès. Ces derniers s’entendent soustraction faite de l’ensemble des legs.

En revanche, la « masse de calcul » inclut « fictivement » les biens dont Marc aurait disposé de son vivant, par donation ou par acte testamentaire, au profit de successibles[3] sans dispense de rapport. Les donations en avancement de part successorale de 100.000 euros dont ont bénéficié David, Léna et Antoine, entrent donc dans la masse des biens qui constituent la succession de Marc.  

Masse de calcul = 1 million d’euros

Déterminer la « masse d’exercice »
La troisième étape du calcul des droits d’Annie sur la succession consiste à déterminer la « masse d’exercice », c’est-à-dire l’assiette effective de sa vocation sur la succession.

Il faut tout d’abord calculer la « réserve héréditaire » dévolue à David, Antoine et Léna. En présence de trois enfants, cette dernière s’élève aux trois quarts de la succession, soit 750.000 euros. Les libéralités en avancement de part que David, Léna et Antoine reçues s’imputent ici à titre principal sur la « part réservataire » car elles ne l’excèdent pas.

Pour obtenir la « masse d’exercice », il faut déduire cette « réservataire héréditaire » de la « masse de calcul ».

Masse d’exercice : 350.000 euros

Calculer la vocation ab instestat [4] du conjoint survivant
La vocation effective d’Annie sur la succession de Marc est égale au montant le plus faible entre le quart de la masse de calcul (250.000 euros) et la masse d’exercice (350.000 euros).

Droits d’Annie sur la succession : 250.000 euros

Lexique
Réserve héréditaire : part de la succession qui revient de droit aux héritiers réservataires (descendants, ou à défaut le conjoint survivant)


[1] Elle permet d’identifier d’éventuels « chefs de récompenses »

[2] Elles permettent d’identifier le montant éventuel des « récompenses »

[3] Apte à recueillir une succession

[4] En l’absence de testament

Vous souhaitez agir pour lutter contre l’isolement des personnes âgées ou obtenir de plus amples informations ? Complétez ce formulaire pour être recontacté et bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans votre projet de transmission.
* Champ obligatoire

Les informations issues de ce formulaire sont destinées aux Petits Frères des Pauvres, agissant en tant que responsable de traitement et ce, en vue de pouvoir répondre à vos sollicitations et à des fins de prospections caritatives. Pour en connaitre d'avantage sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer l'ensemble de vos droits, conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité ici.

  • Imprimer Envoyer par mail