Allégez votre fiscalité de manière
solidaire et engagée
en partenariat avec

Voir tous les articles

Mieux connaître les Petits Frères des Pauvres

Confinement, un lourd impact psychologique pour les personnes âgées

Article publié le 06/04/2021

Le premier confinement a mis les personnes âgées à rude épreuve. Dans son quatrième rapport, les Petits Frères des Pauvres mesurent l’impact psychologique de l’isolement social sur les plus de 60 ans. Leur parole est essentielle pour définir les futures politiques publiques sur l’aide à l’autonomie.

Confinement, un lourd impact psychologique 
Les Petits Frères des Pauvres ont publié un rapport présentant « Les effets du confinement sur les personnes âgées - L’isolement de nos aînés est une vraie distanciation sociale ». Menée à l’initiative des pouvoirs publics avec le soutien de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), cette enquête a été réalisée à partir de l’étude CSA Research auprès de 1502 Français âgés de plus de 60 ans. 

Une relation de confiance qui fait défaut
Ce quatrième rapport des Petits Frères des Pauvres fait état de l’impact négatif du premier confinement sur la santé morale de 41 % des personnes âgées, et sur la santé physique pour 31 % d’entre eux. 720 000 des personnes âgées n’ont eu aucun contact humain pendant le premier confinement. Qui plus est, 650 000 d’entre elles n’ont eu aucun confident durant cette période, ce qui est particulièrement douloureux pour nos aînés les plus vulnérables. 

Baromètre de l’isolement social, un bilan alarmant 
Le premier baromètre « Solitude et isolement, quand on a plus de 60 ans en France », que les Petits Frères des Pauvres ont publié en 2017, reflétait déjà une situation alarmante. Il montre que 300 000 personnes se trouvent en situation de « mort sociale » en France, soit l’équivalent de la population de la ville de Nantes. Ces personnes âgées vivent chez elles sans aucun contact avec l’extérieur. 

Ce baromètre révèle en outre que plus d’un million de personnes âgées se trouvent en situation d’isolement social, soit plus que la population de la ville de Marseille. Il s’agit de personnes âgées dont les cercles de sociabilité, familial, amical, associatif ou de voisinage, sont très abîmés. Enfin, 3,2 millions de personnes sont en risque d’isolement social en France, c’est-à-dire qu’elles risquent de passer des journées entières sans parler à quiconque. 19 % des plus de 60 ans, 26% des 80-84 ans et 30% des 85-89 ans connaissent cette fragilité.

Une incitation à agir en faveur des personnages âgées 
Nulle surprise à ce que 94% des Français de 60 ans et plus estiment donc que la lutte contre l’isolement des personnes âgées est un sujet important. Placer l’isolement social au cœur de cette étude a pour objectif de trouver des solutions immédiates et à favoriser une démarche de prévention clé, dans la perspective de création d’un 5ème risque de Sécurité Sociale pour le financement de l’aide à l’autonomie. Donner à entendre la parole des personnages âgées permet ainsi de contribuer à tracer les contours des futures politiques publiques, et en particulier de la future loi Grand Âge et Autonomie. 

Par son action de plaidoyer, les Petits Frères des Pauvres documentent, alertent et contribuent à mobiliser la société sur le sujet de l’isolement social des personnes âgées. Cette réflexion collective peut inciter chacun à agir de manière fraternelle, simple et désintéressée.

Téléchargez gratuitement l’étude complète et retrouvez la 5ème étude des Petits Frères sur leur site.

Vous souhaitez agir pour lutter contre l’isolement des personnes âgées ou obtenir de plus amples informations ? Complétez ce formulaire pour être recontacté et bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans votre projet de transmission.
* Champ obligatoire

Les informations issues de ce formulaire sont destinées aux Petits Frères des Pauvres, agissant en tant que responsable de traitement et ce, en vue de pouvoir répondre à vos sollicitations et à des fins de prospections caritatives. Pour en connaitre d'avantage sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer l'ensemble de vos droits, conformément au Règlement européen n°2016/679/UE du 27 avril 2016, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité ici.

  • Imprimer Envoyer par mail