en partenariat avec

Retour aux articles

Stratégie d'investissement

Gestion ISR : comment se constituer un patrimoine responsable ?

Article publié le 14/12/2021

Prendre en compte les grands enjeux environnementaux et sociétaux, sans sacrifier la performance financière : la promesse séduit les investisseurs. Comment sélectionner ces nouvelles opportunités d'investissement en accord avec ses convictions et ses objectifs patrimoniaux ?

L’investissement socialement responsable (ISR) a la cote. En effet, 6 Français sur 10 souhaitent donner du sens à leur patrimoine1 : agir pour réduire l’impact des activités humaines sur la planète, mais sans renoncer à la recherche de rendement dans leur stratégie patrimoniale. Dans les faits, seuls 8 % des personnes possédant au moins un produit d’épargne ont déjà souscrit à un ISR, un chiffre en progression de +2 points par rapport à 2020. Et 26 % d’entre eux seraient prêts à le faire si on leur proposait.

La gestion responsable : mode d’emploi

La gestion ISR consiste à prendre en compte, en plus des critères financiers, un ensemble de critères extra-financiers dans la sélection des supports d’investissement : il s’agit des critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance). Les critères environnementaux renvoient aux comportements de l’entreprise en matière d’environnement et notamment à la manière dont elle limite l’impact de son activité sur celui-ci : gestion des ressources et déchets, émission des gaz à effet de serre. Les critères sociaux visent la politique sociale de l’entreprise telle que le respect des droits des salariés, la gestion des ressources humaines ou la qualité du dialogue social. Quant aux critères de gouvernance, ils concernent la manière dont l’entreprise est dirigée, administrée et contrôlée notamment au regard des impératifs de transparence et d’éthique (mesures anti-corruption, équilibre des pouvoirs, etc).

Il n’y a pas d’ISR sans vérification des promesses des entreprises

Pour évaluer la démarche d’une entreprise en la matière, l’investisseur responsable peut se référer à la Déclaration de Performance Extra-Financière (DPEF) de l’entreprise ou à son rapport sur la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). Les résultats des actions qu’elle a menées pour prévenir les principaux risques liés à son activité doivent y être clairement indiqués via l'utilisation d'indicateurs clés de performance, qu’il s’agisse de la mesure de la quantité de déchets produits, de celle des émissions de gaz à effet de serre, ou encore de la part d'énergies renouvelables utilisées.

La performance de la gestion ISR est au rendez-vous

Prendre en compte des critères ESG permet de mieux comprendre la stratégie d’une entreprise sur un horizon moyen – long terme. Au regard du couple performance/volatilité, ces valeurs présentent un intérêt dans le portefeuille d’un investisseur. Les entreprises les plus performantes au regard des critères ESG se sont montrées particulièrement résilientes lors de la crise du Covid-19, dans un contexte d’incertitude généralisée et dans un environnement fortement volatil. Ainsi, en Europe et aux États-Unis, les entreprises les mieux notées au regard de ces critères extra-financiers sont également celles qui ont surperformé de 5 à 10 points par rapport au SNP 500 dans cette période2. Les facteurs sociaux sont a priori identifiés comme les principaux contributeurs à l’origine de ces bonnes performances.

Avec la gestion ISR, certaines entreprises sont exclues d’office

Chaque maison de gestion définit une stratégie ISR qui reflète ses convictions. Chez Neuflize OBC, l’approche ISR implique non seulement l’intégration de critères extra-financiers dans les décisions d’investissement, mais également certaines exclusions. Les équipes pratiquent des « exclusions d’activités », c’est-à-dire qu’elles excluent d’office de leur univers d’investissement les entreprises ne répondant pas à certains impératifs sociaux et environnementaux. Il s’agit des entreprises actives dans la production de tabac, de l’armement ou encore de l’exploration et de la production de pétrole. De même, les gérants de Neuflize OBC appliquent des « exclusions normatives » : ils bannissent de leurs portefeuilles toutes les entreprises qui ne respectent pas les traités et conventions internationaux, ou qui enfreignent les droits de l’Homme et le droit du travail. Une fois ces exclusions opérées, les sociétés font l’objet d’une analyse au regard des critères ESG pour ne retenir, dans chaque secteur, que les 50 % des entreprises les mieux notées. Ce n’est qu’à ce stade qu’intervient l’analyse financière, ultime critère de sélection.

La gestion « à impact » pousse la sélection encore plus loin

La gestion dite « à impact » va plus loin encore dans la sélection des entreprises qu’elle finance. Chez Neuflize OBC, cela consiste à investir uniquement dans les entreprises dont les produits et services commercialisés apportent des solutions concrètes aux enjeux sociétaux et environnementaux : celles qui œuvrent pour l’inclusion, la lutte contre le réchauffement climatique, l’accès à l’éducation, l’économie circulaire, la santé… Et cette contribution positive doit être mesurable. Tout en veillant à ce que leur potentiel de croissance et leurs indicateurs financiers soient au vert.

 

Avertissement :

Les informations qui vous sont présentées sont basées sur des données jugées fiables à la date du 14/12/2021. Ces informations n’ont qu’un caractère informatif et ne peuvent être considérées comme une sollicitation ou une offre relative à un service d’investissement ou un instrument financier, un conseil juridique ou fiscal, ou un conseil en investissement au sens de la réglementation applicable. Avant toute décision d’investissement, il est recommandé de s’assurer que l’investissement envisagé correspond à sa situation financière et ses objectifs d’investissement, et d’avoir compris et d’être en mesure de supporter les risques en découlant. Tout investissement peut évoluer à la hausse comme à la baisse et présente un risque de perte en capital.

 

(1) Enquête IFOP pour le FIR et Video Eiris, septembre 2021
(2) Bank of America Merill Lynch, 25 mars 2020

Lire aussi


L’investissement à impact : une opportunité de placement ?
En plus de la performance financière, l’investissement à impact cherche à renforcer ses effets positifs sur la société et l’environnement. Comme l’Inv ... Article publié le 17/12/2021

Comment investir responsable grâce à l’assurance vie ?
L’assurance vie est un support adapté pour investir responsable. La réglementation en la matière participe au développement des produits de la finance ... Article publié le 14/12/2021

ESG, ISR, extra-financier...les termes clés à connaître pour investir durable en toute transparence
Investir pour rechercher le rendement tout en participant à la construction d’un monde plus durable, c’est possible. L’offre de placements s’est diver ... Article publié le 14/12/2021
Fermer
Pour vous accompagner dans toutes les dimensions de votre patrimoine d’envergure, complétez ce formulaire pour être recontacté par un expert
* Champ obligatoire

J’accepte que mes coordonnées soient transmises à la Banque Neuflize OBC. Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont transmises par le service Commercial de la Banque Neuflize OBC aux équipes destinataires de votre demande. Ces informations pourront également être conservées et utilisées pour élaborer des statistiques et seront supprimées dans un délai de 6 mois maximum.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles, cliquez ici