Empruntez au meilleur taux

Publié le 15/11/2016
upload/docs/image/jpeg/2016-11/emprunt.jpg

Les taux de crédit n'ont jamais été aussi bas. En effet, vous pouvez actuellement emprunter à un taux situé entre 0,90% et 1,10 % sur des durées comprises entre 15 et 20 ans*. Nos conseils pour profiter au mieux de ces conditions de financement.

Présentez votre meilleur profil

Le banquier commence toujours par évaluer son risque en vous prêtant de l'argent. Pour cela, il va regarder avec attention vos relevés de compte sur les 6 derniers mois. Aussi, si votre projet immobilier se précise, évitez de souscrire à des crédits à la consommation, limitez les découverts et interdisez-vous les incidents de paiement.

L’établissement financier sollicité va également regarder l'évolution de vos revenus et de votre situation professionnelle. De manière assez logique, il est souvent plus facile d'emprunter lorsque l'on est en Contrat à Durée Indéterminée (CDI).

Dernier point d'intérêt pour un futur prêteur, votre apport personnel. Plus celui-ci est important, plus vous aurez démontré vos qualités de gestionnaire. Ainsi, les sommes déjà épargnées vont vous aider à souscrire le prêt immobilier dont vous avez besoin.

Faites jouer la concurrence

Aller voir votre banque sera certainement le premier réflexe... mais ce n’est pas suffisant ! En effet, faites le tour des établissements bancaires pour faire jouer a concurrence et comparer les différentes propositions de financement. Si cette étape vous rebute, vous pouvez passer par un courtier (Carpi, Empruntis, Meilleurtaux...). Il consultera les banques à votre place et vous transmettra la meilleure offre.

La prestation du courtier est, en général, financièrement indolore. En effet, la banque abandonne ses frais de dossier (1% du capital emprunté, en moyenne) au profit du courtier qui vous les facture.

Les autres postes d'économies

Le taux est très important. Cependant, d'autres éléments peuvent vous faire réaliser de substantielles économies. Par exemple, l'assurance emprunteur qui vous protège en cas de décès, d'invalidité, de maladie grave et éventuellement d’une période de chômage. Si vous êtes jeune et en bonne santé, vous avez souvent intérêt à souscrire une assurance « individuelle » dont les tarifs seront moins élevés que le « contrat groupe » proposé automatiquement par la banque. C'est le principe de la délégation d'assurance.

Plus un crédit est long, plus il coûte cher. Certains établissements bancaires ont mis en place des prêts appelés « multi-lignes ». Avec ce montage, la somme empruntée est scindée en 2 emprunts distincts, souscrits sur des durées différentes et successives (par exemple, 5 ans et 15 ans). Vous diminuez ainsi le coût global de votre crédit.

*Source : Meilleurtaux, novembre 2016

Lire aussi :
  • Imprimer Envoyer par mail