Voir tous les articles

Combien de temps faut-il garder ses parts de SCPI ?

Publié le 27/08/2019
upload/docs/image/jpeg/2019-08/shutterstock_1231641493.jpg

En achetant des parts de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), vous investissez dans des actifs variés. Le plus souvent, il s’agit de bureaux, de commerces, d’entrepôts ou encore d’hôtels… Comme pour toute acquisition immobilière, il s’agit d’un placement à long terme.

Une durée de placement minimale de 10 ans
Comme pour l’achat d’un appartement ou d’une maison, l’investissement dans des parts de SCPI doit être envisagé à long, voire à très long terme. Les notes d’information émises par les sociétés gérant des SCPI de rendement recommandent de conserver les parts pendant au moins dix ans.

En pratique, vous pouvez revendre vos parts quand vous le souhaitez. Toutefois, les conserver plusieurs années vous permet de bénéficier d’abattements sur les plus-values. Ces derniers démarrent après cinq ans de détention et la plus-value est totalement exonérée passé trente ans.

Rentables les SCPI sont un placement idéal pour préparer sa retraite ou anticiper sa succession. Les SCPI ont versé, en moyenne, 4,35% de rendement en 2018*.

Une durée minimale de détention pour les SCPI fiscales
À côté des SCPI de rendement, majoritaires, on trouve les SCPI fiscales. Elles détiennent des logements et donnent accès aux mêmes avantages fiscaux qu’un investissement locatif réalisé en direct (Pinel, Malraux ou Monuments historiques). Cependant, pour en bénéficier, vous devez obligatoirement détenir vos parts pendant une durée minimale calculée à compter de la date de mise en location du dernier logement et cela vous engage généralement pour 15 à 20 ans.

À noter
Contrairement aux SCPI de rendement, les SCPI fiscales sont très difficiles à revendre sauf à consentir une importante décote sur le prix de la part. En effet, votre acheteur ne bénéficiera d’aucun avantage fiscal. De plus, toute revente avant la fin de votre engagement vous oblige à rembourser l’avantage fiscal obtenu.

 * Nets de frais / Source : Aspim IEIF


Lire aussi :

Voir aussi


Pourquoi et comment investir dans l’immobilier ?

Les conseillers Corum sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Ils vous accompagnent dans vos choix de placement et décryptent pour vous l’investissement immobilier. Leurs réponses vous aident à définir la stratégie d’épargne qui correspond le mieux à votre profil et à vos objectifs.

       
* Champ obligatoire

Corum Asset Management est le responsable du traitement des données personnelles auquel elle procède au sens des dispositions du Règlement 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 (ci-après le « RGPD ») et procède audit traitement conformément à l’article 6 (1) c/ du RGPD. Les informations collectées dans ce formulaire sont nécessaires pour prendre en compte votre demande. Sont seuls destinataires de tout ou partie des données, les membres habilités de Corum Asset Management, les autorités légales, administratives ou réglementaires qui sont en droit, au regard de leur statut, de les recevoir, les prestataires de Corum Asset Management qui interviennent en leur qualité de sous-traitant. Toute personne concernée dispose auprès de Corum Asset management, 1 rue Euler 75008 Paris, d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition, et de portabilité sur les informations la concernant. Les conditions d'utilisation et la durée de conservation des données personnelles sont disponibles dans les mentions légales sur www.corum.fr/confidentialite

En tant que Société de Gestion de Portefeuille (SGP), CORUM Asset Management agit naturellement sous le contrôle des différents organes de surveillance des fonds gérés et de l'autorité de tutelle, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), 17 Place de la Bourse 75082 Paris Cedex 2. www.amf-france.org