Profitez des avantages de l’immobilier neuf

En partenariat avec

     Voir tous les articles

Investir

Placement immobilier : comment investir dans une SCPI ?

Avec des rendements allant de 3 % à 8 % les Sociétés Civiles de Placements Immobiliers (SCPI) ont le vent en poupe. Au 1er trimestre 2019, près de 2,08 milliards d’euros ont été collectés, soit une hausse de 79 % par rapport au premier trimestre 2018. Comment profiter de ce placement immobilier ?

Investissement immobilier : qu'est-ce-qu'une SCPI ?
La SCPI est un véhicule de placement immobilier. Elle sert à investir, à travers une société de gestion, dans l'immobilier au sens large (résidentiel, tertiaire, logistique...). En parallèle, l'investisseur ne pilote pas la gestion du parc immobilier (encaissement des loyers, sélection/achat/revente des biens, gestion des locataires, des travaux…). Il existe 2 catégories de SCPI : à capital fixe et à capital variable.

Investir dans l’immobilier : comment obtenir des parts de SCPI
Il est important de déterminer le type de SCPI dans lequel on souhaite investir. Pour les SCPI à capital fixe un autre investisseur doit vendre ses parts pour pouvoir en acheter. Pour celles à capital variable, les parts peuvent être acquises à tout moment. L'achat de parts de SCPI se fait auprès des sociétés de gestion, des courtiers, des banques ou des assurances. Toutefois, les parts de SCPI proposées par les banques ou les assurances sont uniquement celles détenues par l'établissement en question. Pour obtenir un choix plus large, il faut se tourner vers une société de gestion indépendante.

Placement immobilier : combien coûte une part de SCPI ?
Les investisseur peuvent obtenir des parts dès 1 000 €. Certaines sociétés de gestion peuvent instaurer un plafond minimum à 10 000 €. À cela s'ajoutent des frais d’acquisition, variant d’une SCPI à l’autre, entre 6 % et 10 % hors taxes. On compte aussi des frais de gestion perçus sur les loyers, allant souvent de 9 % et 12 % hors taxes, et des droits d'enregistrement. Les investisseurs ont alors le choix : payer l'intégralité des parts en cash (on parle d'un investissement comptant) ou investir à crédit.

Conseil en défiscalisation : comment bien choisir sa société de gestion ?
Il est conseillé de proscrire les SCPI possédant dans leur portefeuille un seul et même gros client, surtout s’ils représentent à lui seul plus de 50 % des actifs. En effet, si ce dernier vient à se retirer, la société risque d’avoir des difficultés pour trouver un client d’envergure similaire. À terme, cela affecte le niveau de rendement de l'investisseur. La part locative de chaque entreprise du portefeuille de la SCPI doit être équipondérée, pour assurer la viabilité du placement.

 

Quand perçoit-on les revenus de son investissement immobilier ?
Tout dépend du délai de jouissance prévu par le bulletin de SCPI. Cette clause correspond au moment où l'investisseur touchera ses premiers revenus. Elle varie, selon les sociétés de gestion, de 3 mois à 24 mois.