Profitez des avantages de l’immobilier neuf

En partenariat avec

     Voir tous les articles

Investir

Immobilier neuf : un marché dynamique

Si l'année 2019 s'annonce correcte pour le marché immobilier neuf, la demande reste toujours aussi importante. En conséquence, les prix poursuivent leur augmentation.

Immobilier neuf : des ventes d'appartements toujours aussi importantes

Les promoteurs immobiliers l’assurent : malgré un recul des ventes, 2019 restera une bonne année pour le marché immobilier neuf. Le nombre de biens vendus devrait s’établir entre 120 000 et 125 000, contre 127 000 en 2018. Parallèlement, le nombre de logements disponibles à l’offre diminue, principalement dans les grandes métropoles françaises. La demande dans l'immobilier neuf étant toujours aussi forte, les prix tendent naturellement vers une augmentation, estimée à 5 % au niveau national, sur un an. Cette hausse atteint des records dans certaines villes, comme Brest (+ 29 % sur un an), Marseille (+ 15,4 %) ou Angers (+ 14%) selon la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI).

Investissement immobilier : constance de la construction de logements neufs

Pour les mises en chantier, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) revoit ses prévisions à la hausse. Elle envisage désormais 400 000 mises en chantier en 2019, soit le même niveau que l'an dernier. Les ventes en diffus affichaient à fin juillet 2019 une hausse de 4,7% depuis le début de l’année. Les permis enregistraient une petite hausse de 1,3% sur les 3 derniers mois. Le secteur a donc bien résisté, malgré le retrait, en début d'année, de l'APL accession (aide à l'achat accordée aux acquéreurs de maison individuelles et appartement sous conditions de ressources). 


Placement immobilier neuf : des taux historiquement bas

La faiblesse des taux de crédit immobilier, conjuguée à certains dispositifs d'investissement locatif comme le Pinel, contribue à maintenir de bons résultats dans l'immobilier neuf. Les banques sont beaucoup plus souples sur les conditions d'octroi. Par ailleurs, les particuliers sont désormais prêts à s'endetter sur 20 ou 25 ans, pour avoir des mensualités de remboursement du prêt plus faible. Ainsi, ils peuvent emprunter des sommes plus importantes ou acheter des appartements plus grands.

Un Pinel breton

Aujourd'hui, en Bretagne, seuls Rennes et Saint-Malo sont éligibles au dispositif Pinel. Certains élus territoriaux, jugeant la situation injuste, viennent de signer avec l’État un contrat permettant à d'autres communes de la région d’accéder au dispositif dès 2020. Pour entrer en vigueur, le texte devra encore être voté dans le cadre de la prochaine loi de finances. Cette loi pourrait donner l'idée à d'autres régions françaises, comme le Grand Est.