En partenariat avec

Profitez des avantages de l’immobilier neuf

     Voir tous les articles

LMNP

Statut LMNP : quand le régime micro-bic améliore votre rendement

Publié le 21/11/2019

Lors d’un investissement immobilier, maximiser son rendement passe également par le choix d’une fiscalité avantageuse. Le régime micro-bic, par exemple, offre de nombreux bénéfices pour les investisseurs en LMNP.

Dispositif LMNP : la fiscalité de la location meublée

Le statut LMNP s’obtient en se déclarant au greffe du tribunal de commerce grâce au formulaire P0i. Il est donc nécessaire d’opter pour la location d’un logement meublé. À la différence des revenus issus de la location nue (automatiquement assimilés aux revenus fonciers), les recettes provenant de la location meublée entrent dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Lors de la déclaration des revenus, les Loueurs en Meublé Non Professionnels peuvent choisir le régime réel ou le régime micro-BIC.   

Investir en LMNP : comment fonctionne le micro-bic ?

Les investisseurs dont les revenus annuels sont inférieurs à 70 000 € sont, par défaut, soumis au régime micro-bic. Ils sont alors imposés sur les loyers qu'ils ont perçus, et bénéficient d’un abattement forfaitaire de 50 %. Cette même somme sera soumise au barème progressif de l'impôt. L’abattement forfaitaire tient compte de toutes les charges afférentes au bien loué. Par exemple, un investisseur dont les recettes locatives à l'année s'élèvent à 16 000 € et dont le montant d'imposition est de 30 % paiera un impôt final, après déductions des prélèvements sociaux (soit 17,2 %) de 3 776 € : (16 000€ x 50% x 30%) + (16 000€ x 50% x 17.2%) = 3 776 €.

Régime micro-bic : des conditions déclaratives simplifiées

Le régime micro-bic présente des formalités déclaratives simples. L'investisseur joint à sa déclaration de revenus le formulaire 2042-C-Pro, sur lequel il note le montant de ses recettes locatives, peu importe le nombre de logement loués. Il n'a pas besoin de compétences comptables spécifiques, même s’il reste recommandé de s’entourer d’un expert. Il lui suffit de tenir un livre de recettes, avec toutes ses locations et un livre d'achat sur lequel il note l'ensemble des dépenses liées à ses biens. L'administration fiscales procède elle-même à l’abattement forfaitaire de 50 %. Néanmoins, les revenus tirés de la location meublée non professionnelle sont automatiquement soumis aux prélèvements sociaux. Le régime micro-bic n'est pas concerné par le plafonnement des niches fiscales à 10 000 €.

Bon à savoir

Les revenus des logements classés en meublé de tourisme sont soumis à un mode de déclaration légèrement différent. Pour recourir au régime micro-bic, la somme totale des revenus ne doit pas dépasser les 170 000 €. L’abattement forfaitaire appliqué par l'administration fiscale s'élève à 71 %.

Cogedim 300x600

Demander une étude personnalisée et gratuite

* Champ obligatoire

Les données signalées ci-dessus par un astérisque sont nécessaires pour nous permettre de répondre à votre demande d’étude personnalisée. Elles sont collectées et traitées informatiquement par COVALENS (société du groupe ALTAREA COGEDIM) uniquement sur la base de votre consentement. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données et vos droits, consultez notre politique de protection des données.